Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Téléphone

(+33) 05 55 57 55 43

Rechercher

29 mai 2017 1 29 /05 /mai /2017 21:27

Vendredi soir nous avions proposé un petit "Quizz" sur notre page Facebook pour deviner de quelle marque est cette auto.

Focus : Devin D 1958

Malgré plus de 70 réponses, seul Thomas a trouvé.

La plupart pensant qu'il s'agissait d'une Porsche, nous avons eu droit à tout les type de N° de 356 à 959 !!

Focus : Devin D 1958

Il s'agissait donc d'une Devin D, constructeur Californien qui a produit cette auto de 1957 à 1962.

Le point commun avec nos 4 à plat préférés est que l'auto utilise énormément d'éléments VW Cox et Porsche 356.

Devin proposait même 2 tarifs avec un moteur VW ou un moteur Porsche.

Focus : Devin D 1958

Alors ne jamais se fier à un logo sur un volant ou un autocollant sur la carrosserie !

Cette auto est une américaine de constructeur indépendant.

Focus : Devin D 1958

On voit ici les sièges baquet aluminium de Speedster recouverts d'un pad d'époque.

Ci dessous le compte tours gros diamètre spécifique aux Spyder 550

Focus : Devin D 1958

La particularité de cet exemplaire est son moteur.

C'est un 356 culbuté à double allumages. On aperçoit ici les 2 bobines.

Focus : Devin D 1958

Pour les Germanophones, ci dessous sa fiche descriptive.

Focus : Devin D 1958

Et pour les Anglophones, voici la présentation - source wikipedia-

Focus : Devin D 1958

J'ai eu la chance de croiser 3 fois des Devin D dans ma vie, alors qu'il n'y en a eu que 48 de fabriqué.

Bien sûr au Rennsport Réunion sur le circuit de Laguna Seca en Californie, et en Europe à l'incroyable salon d' Essen Techno Classica en Allemagne.

Focus : Devin D 1958

Merci à tout les participants au Quizz, j'avais pourtant donné des indices en précisant que l'auto n'est pas une Porsche, et qu'elle avait déjà était évoqué dans un article sur notre blog ici :

http://www.vintageimport87.fr/article-california-trip-2010-part-10-50001980.html

Focus : Devin D 1958

Partager cet article

publié par VINTAGE IMPORT
commenter cet article

commentaires