Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Téléphone

(+33) 05 55 57 55 43

Rechercher

27 mai 2016 5 27 /05 /mai /2016 12:16

Sébastien nous a confié son Low Light de 1957 pour faire ses papiers Français.

Le véhicule est d'origine US, mais a transité par la Finlande.

Et comme chaque auto importée, elle doit absolument obtenir un controle technique valide pour pouvoir être immatriculée.

Du côté de l'atelier : Low Light 1957

Le soucis, c'est que l'auto n'avait plus de frein, des supensions hors d'âge, des roulements avec du jeu, etc.., etc...

Du côté de l'atelier : Low Light 1957

Tout était trés encrassé, terre, graisse accumulée sur les trains roulants depuis les années 50 !

Du côté de l'atelier : Low Light 1957

L'avantage du gras, c'est que au moins, ça protège de la corrosion.

Du côté de l'atelier : Low Light 1957

Pour les freins HS, je soupçonne même l'auto d'avoir roulé avec le frein à main, tellement les machoires sont décomposées, et les tambours hors côte.

Du côté de l'atelier : Low Light 1957

Après un gros dégraissage, brossage des bras de suspension, et microbillage des platines de frein, les pièces d'époque reprennent un aspect présentable.

Du côté de l'atelier : Low Light 1957

On prend soin de sauver la visserie Kamax d'origine, chère aux puristes.

Du côté de l'atelier : Low Light 1957

Oui, c'est bien une VW, c'est pourtant facile de ne pas se tromper ! lol

Du côté de l'atelier : Low Light 1957

Peinture noir satin sur tous les élements sauvés, et préparation des pièces neuves pour remontage.

Du côté de l'atelier : Low Light 1957

Extraction des vieux roulements à billes à l'arrière...

Du côté de l'atelier : Low Light 1957

...Pour remplacement par des roulements scellés et étanches.

Du côté de l'atelier : Low Light 1957

Ils ont l'avantage d'être "auto-graissé" et de ne pas laisser passer l'huile de boite dans le tambour.

Du côté de l'atelier : Low Light 1957

Remontage de l'ensemble freinage, avec des cylindres de roue identiques de marque ATE

Du côté de l'atelier : Low Light 1957

Les tambours neufs sont livrés brut, donc ils ont également reçu leur couche de protection noir satin.

Du côté de l'atelier : Low Light 1957

Le maître-cylindre est un ATE d'origine, on essaye toujours de remonter de l'origine quand c'est possible.

Du côté de l'atelier : Low Light 1957

Ce n'est pas le cas pour le boitier de direction spécifique qui n'existe plus, on adaptera donc un boitier un peu plus récent avec une petite modification.

Du côté de l'atelier : Low Light 1957

Plus de jeu dans les pivots, grace à un kit réfection neuf.

Du côté de l'atelier : Low Light 1957

Voici les freins avant terminés, rotules de direction neuves, flexibles, amortisseurs, etc..

Tous les éléments de sécurité sont remplacés.

Notez le fil de fer "comme à l'époque" sur les vis de fixation de platine de frein, il n'y avait pas de loctite dans le temps !

Du côté de l'atelier : Low Light 1957

Il ne reste plus qu'a remplir le circuit de liquide, une bonne purge, et direction le contrôle technique !

Prochaine étape, carrosserie, peinture, joints, etc...

A suivre...

Du côté de l'atelier : Low Light 1957

Partager cet article

publié par VINTAGE IMPORT - dans Atelier
commenter cet article

commentaires

Stan 31/05/2016 09:22

elle va mieux rouler cette belle L.L.. c'est sûr

JCF 27/05/2016 21:53

Beau boulot pour une auto "qui le vaut bien" ;)

RustyBulli 27/05/2016 20:18

Superbe engin ! mais il me semble être , plutot , du millésime 58 , couleurs superbes et spécifiques ....et bien sûr , superbe travail de réfection ( comme d'hab.)

PP 28/05/2016 09:21

Yes Pascal, 2 eye semestre 57 donc millésime 58.
Mais elle sera par défaut 01/01/57

Vallade 27/05/2016 17:23

Comme d'habitude, super travail exécuté par votre atelier, bravo, il me tarde de la voir une fois la peinture faite.

seb 27/05/2016 13:36

Top !!! super boulot ! avec un maximum de respect pour l'origine ca qui est ideal sur ce type de projet !!!! Bravo ;-)